Apprivoiser un chien craintif

Vous rencontrez ou vous accueillez un chien craintif ? C’est le moment de ne pas aborder la première approche au hasard, car même si l’aventure est passionnante, elle peut aussi s’avérer difficile.

Il existe plusieurs typologies de chiens peureux :

  • Le chien a été mal socialisé pendant les premiers mois, et si cela concerne la période des 3 premiers mois de sa vie, les dégâts peuvent être définitifs (syndrome de privation sensorielle)
  • Le chien a vécu une ou plusieurs expériences traumatisantes, chiot ou adulte
  • Le chien peut avoir une tendance à la réserve plus marquée par prédisposition génétique, du fait de sa race ou de son croisement, ou encore du profil comportemental des parents du chiot

La peur est avant tout un instinct naturel chez le chien, la survie demandant de se méfier de ce qui est inconnu. Mais quand cette peur prend trop de place dans la vie d’un chien et se transforme en anxiété, cela devient un motif très courant de consultation de comportement. Et effectivement, il faut agir et ne pas laisser le chien dans cette situation qui est source d’un grand mal être, et peut avoir des conséquences plus graves. Mais nous allons pour le moment nous concentrer sur les bases d’une bonne première rencontre !

Le chien qui a peur de l’humain

Le chien qui a la crainte de l’Homme représente un vrai défi, d’autant si on ne connait pas d’emblée le profil du chien et son histoire.

Cependant, même si connaître le passif du chien peut-être utile, il convient dans tous les cas d’utiliser généralement les mêmes bases et les mêmes outils pour faire de ce grand timide votre ami, ou dans le pire des cas, faire en sorte d’éviter que le chien représente un danger en cas de troubles agressifs associés.

Le chien craintif est effectivement celui qui détient le plus grand potentiel mordeur, d’autant quand sa crainte est spécifiquement tournée vers l’humain. Il convient donc de ne pas prendre la situation à la légère et de ne jamais perdre de vue cette information et le caractère imprévisible de ces chiens.

Selon le profil du chien, il ne sera pas toujours possible de réparer totalement les dégâts, mais rares sont les chiens qui n’auront aucune marge de progression. Les clés ? Empathie et patience.

Comment reconnaître le chien craintif de l’humain

Le chien qui a peur de vous ou d’une personne inconnue va le manifester de différentes manières :

  • se montrer agressif d’emblée, parce qu’après tout, la meilleure défense, c’est l’attaque !
  • se sidérer : se laisse approcher et toucher, mais tout sur son corps indique le profond malaise (tête et oreilles basses, queue rentrée entre les pattes, signaux d’apaisements, tremblements)
  • fuir : voilà une technique plus qu’efficace !
  • être presque indétectable : il semble vouloir venir vers vous, puis recule d’un bond en arrière, puis remue la queue, revient, sursaute, aboie… un mélange d’un peu toute les émotions qui peut parfois faire croire que le chien veut jouer avec vous… mais parfois, c’est tout le contraire !

Il est également possible que le chien change totalement de comportement selon la personne en face, comme on dit de manière plus courante : « mon chien a ses têtes ».

Donc que vous rencontriez un chien craintif, ou que vous en présentiez un à de nouvelles personnes, il faut vous attendre à un éventail de réactions afin de savoir parer à tout et de rapidement décoder le chien, car parfois ce n’est pas toujours clair les premières fois.

Malinka est une spécialiste du dernier cas de figure, qu’elle alterne volontiers avec l’agression directe, la sidération, mais très rarement la fuite. Il m’a fallu plusieurs mois d’analyse pour conclure que ma chienne n’était pas du tout dans le jeu lors de la dernière manifestation, pourtant certains indices laissaient penser le contraire. Et en fait, je pense qu’on a évité quelques morsures en évitant de laisser faire.

La première approche avec le chien craintif

Règle n°1 : NE PAS FORCER. 

Si vous forcez, au mieux ça passe mais vous avez vraiment été l’élu ou alors le chien n’a pas de traumatisme trop ancré, au pire, vous perdez deux doigts. Et côté chien, si ça ne passe pas, vous venez de perdre 1000 points sur l’échelle de confiance et vous repartez encore plus bas qu’à votre arrivée. C’est un peu dommage.

Laissez-le venir vers vous, quitte à l’ignorer totalement si c’est le seul moyen de le faire s’approcher. 

Règle n°2 : soigner son attitude

Votre attitude est votre carte de visite. On conseille généralement de se mettre au niveau du chien (accroupi, à genou, bref, faites-vous petit !) et selon le niveau de crainte du chien, on conseille même de tourner le dos, et de ne pas chercher le contact.

En gros, n’arrivez pas du haut de vos 1m80 en vous baissant, bras tendu vers la truffe du chien, et en fixant l’animal dans les yeux. C’est presque une provocation à ce stade.

Un chien très craintif sera mal à l’aise s’il doit soutenir votre regard et cela peut renforcer sa crainte et éventuellement son agressivité. De la même manière, tout geste franc vers l’avant d’une créature bien plus grande que lui peut être totalement interprété comme une agression de son point de vue de chien déjà stressé par la simple présence de l’inconnu.

On y va donc au feeling et on essaie d’apaiser au maximum l’atmosphère quitte à faire totalement autre chose à côté l’air de rien, on surveille le comportement du chien et on veille à ne pas être trop pressé d’établir le contact. La patience est la clé à ce moment précis. Et comme Rome ne s’est pas construite en un jour, il faudra accepter de ne pas réussir du premier coup à créer l’approche pour les cas les plus difficiles.

Et surtout, globalement, on essaie d’avoir l’air le plus normal possible. Pas besoin de marcher au ralenti et la tête à l’envers, n’ayez pas l’air plus bizarre que vous ne l’êtes déjà pour le chien. Soyez naturel mais ne faites pas n’importe quoi, comme pour votre premier rendez-vous amoureux.

Règle n°3 : s’aider avec des bonus rassurants ou attirants 

Ok, vous êtes génial et super sympa, mais avec quelques accessoires utiles, vous pouvez l’être encore plus.

C’est le moment de se mettre des friandises plein les poches, comme si de rien n’était.

Si le chien est à l’aise avec ses congénères à défaut de l’être avec l’humain (mais ce n’est pas toujours le cas donc attention) vous pouvez lui ramener un copain pour détendre l’ambiance et vous faire un peu oublier.

Petits jouets, lieu connu rassurant pour les chiens non territoriaux, ou encore lieu neutre qui casse un peu les automatismes, c’est le moment de tenter plusieurs bottes secrètes pour mettre toutes les chances de votre côté d’accélérer le processus.

Règle n°4 : rester constant dans la patience

Vous êtes maintenant super copains ou presque ? Ou il n’a au moins plus l’envie de vous arracher un bras d’emblée ? Ne soyez pas trop gourmand et ne perdez jamais de vue qu’il faut rester prudent et progressif, et ne pas chercher à aller soudainement plus vite.

Si la première fois il s’est juste approché et que le contact n’est pas possible, alors restez sur cette note positive et tentez d’aller plus loin une prochaine fois. Si vous avez réussi à effleurer sa truffe, restez là dessus si vous sentez qu’un autre contact serait peut-être celui de trop. S’il n’a pas voulu de vos friandises la première fois, retentez un autre jour.  On y va crescendo.

Selon la gravité du stress chez le chien, une action trop entreprenante peut vous ramener à la case départ en un clin d’oeil. Et pour les cas les plus difficiles, ce principe est globalement à conserver tout au long de votre relation avec votre chien.

Il faudra aussi potentiellement accepter de ne peut-être jamais avoir un chien extrêmement tactile, ou qui gardera toujours une crainte envers vous ou envers les autres. Certains traumatismes ou défauts de socialisation ne peuvent être réparés totalement. Mais toute progression est une victoire.

La confiance n’est pas un dû, ça se mérite, et votre chien craintif vous le rappellera régulièrement. 

À vous de ne pas la briser 🙂

 

One Reply to “Apprivoiser un chien craintif”

  1. excellent exposé c est clair et précis merci beaucoup

Laisser un commentaire