Nos conseils pour protéger son chien de la chaleur en été

Pourquoi faire attention à la chaleur avec son chien ?

Les chiens ne sont pas comme nous les bipèdes : ils n’ont pas le même système de régulation de la température corporelle que les humains et sont plus sensibles à la chaleur.

Leur manque de glandes sudoripares, responsables de la transpiration, oblige leur corps à trouver d’autres stratégies :

Sudation des coussinets

Lors de fortes chaleurs ou après un exercice physique intense, ce sont les coussinets qui possèdent la plupart des glandes sudoripares chez le chien, et qui permettent d’évacuer de la transpiration.

Système respiratoire

La respiration joue un grand rôle de thermorégulation chez le chien : sous l’effet de la chaleur, le chien augmente son rythme respiratoire et halète, afin d’évacuer l’air chaud de son corps.

Langue

Aussi amusante qu’utile, cette grande langue pendante reçoit un afflux sanguin lors de température corporelle élevée, ce qui augmente l’humidification via les glandes salivaires, et permet d’évaporer de l’eau et donc de la chaleur.

En bref : même si le chien possède plusieurs options pour faire baisser la température, son organisme est tout de même moins performant que le notre, et il est primordial de redoubler de vigilance.

 

Nos astuces pour éviter les dangers de la chaleur 

Restez à l’ombre ! 

Attention au soleil direct, qui n’est vraiment pas le meilleur ami du chien. D’autant que certains chiens adorent lézarder au soleil, et s’exposent trop longtemps. Il est donc essentiel de réguler soi même son animal afin d’éviter que cela se termine mal.

Lors des promenades, fuyez à tout prix le bitume qui prend le soleil lors de fortes chaleurs, vous éviterez à votre chien d’atroces brûlures aux coussinets. Avez-vous déjà marché dans du sable brûlant à la plage ? Et bien pour le chien, c’est pareil, ses coussinets ne sont pas en titane, il convient donc de faire attention.

Il faudra également éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée pour les grandes balades, et ne pas laisser le chien faire trop d’efforts physiques. Si vous avez un bois ou un parc arboré à proximité, c’est vraiment le moment de capitaliser là-dessus et d’aller flâner au milieu des arbres !

Pour les chiens au pelage clair : attention aux coups de soleil ! Truffe rose, oreilles blanches… il faudra s’armer d’un indice de protection solaire car les mauvais effets des UV n’épargnent pas les chiens, hélas.

De l’eau, de l’eau, de l’eau !

Sous toutes ses formes, pour tous les usages, elle est indispensable.

Veillez à avoir toujours un accès à de l’eau en extérieur et à régulièrement faire boire votre chien si vous crapahutez plusieurs heures. Il existe notamment des gourdes portables pour chien fort pratiques avec gamelle intégrée, mais vous pouvez aussi tout simplement le faire à l’ancienne en prenant une bouteille et une gamelle vide toute simple dans votre cartable. On vous promet, ça marche aussi bien.

À la maison, faites bien attention à ce que l’eau de votre chien soit toujours à disposition et renouvelée régulièrement.

Pour rafraîchir votre chien, vous pouvez aussi lui proposer des glaçons sous diverses formes : en cubes, en dôme après avoir congelé un bol d’eau, ou encore en boule via un ballon de baudruche. Nature ou aromatisé avec du bouillon, à vous de voir ce qui correspond à votre chien. Vous pouvez également lui proposer de la glace pilée si quelque chose de moins dur lui convient mieux.

Enfin, pensez à mouiller votre chien. Priorité aux coussinets qui transmettent le mieux la fraîcheur dans le reste du corps, et ensuite, visez les endroits les moins poilus : tête, ventre, intérieur des cuisses (désolée pour les propriétaires de bouviers bernois, on vous souhaite bon courage pour trouver un endroit non-poilu). C’est parfois un peu sportif pour les chiens qui n’aiment pas ça, mais ça vaut le coup. Mieux encore, certains chiens ont le luxe d’avoir une piscine pour chien dans leur jardin. Vous êtes jaloux ? Moi aussi.

Les accessoires

Ventilateur, matelas rafraîchissant, serviette de bain humide étalée au sol, climatisation… vous avez beaucoup d’options pour essayer de rafraîchir votre chien de manière encore plus poussée.

Ces solutions seront surtout indiquées pour les chiens plus fragiles de par leur âge ou leur race, ou encore avec certaines pathologies qui nécessitent une surveillance rapprochée.

Et si j’ai un doute… comment reconnaître un coup de chaleur ?

Un coup de chaleur est une urgence vitale chez le chien, donc révisez bien vos fiches car il ne faudra pas passer à côté.

Il se produit généralement brutalement, après un effort physique, une température trop élevée, ou encore suite à certaines pathologies qui donnent des convulsions.

Il faudra donc filer directement chez le vétérinaire le plus proche si vous constatez ces symptômes : 

  • Le chien halète très longuement et ne semble pas pouvoir rétablir son rythme respiratoire malgré une mise au frais et un arrêt de l’activité. Le chien peut commencer à éprouver des difficultés à trouver son air.
  • Le chien peut se mettre à saliver plus abondamment, les gencives peuvent également être plus rouges suite à la vasodilatation (augmentation de la taille des vaisseaux sanguin) du corps qui essaie de lutter contre la chaleur.
  • Le chien alterne agitation et prostration, le comportement est anormal.
  • Le chien peut commencer à avoir des problèmes moteurs : troubles de l’équilibre, de coordination, faiblesse.
  • Au pic d’aggravation du coup de chaleur, l’animal perd connaissance et peut convulser.
  • Il peut également se produire vomissements et diarrhée.

En attendant d’arriver chez le vétérinaire, il est recommandé de refroidir progressivement le corps de l’animal avec un linge humide et frais, et de lui proposer à boire (s’il est en état). Ne surtout pas plonger l’animal sous l’eau froide directement car la différence de température pourrait être fatale.

Afin d’éviter les coups de chaleur, suivez les conseils de cet article et écoutez votre bon sens.

Notamment, ne laissez JAMAIS un chien dans une voiture, même à l’ombre, même fenêtres ouvertes, même pour quelques minutes. La température d’une voiture augmente très rapidement et peut atteindre sans aucun mal les 60° en 30 minutes, ce qui la transforme en véritable four pour chien, et qui ne laisse malheureusement que peu de chances de survie.

Avec toutes ces bonnes pratiques, il ne reste plus qu’à vous amuser et à passer un excellent été !

Laisser un commentaire